Partages pour un mieux-être au naturel

C’est l’automne, saison intermédiaire. La nature se transforme, et nous aussi, à son image.

Nous avons besoin d’accorder à notre corps davantage de repos, de l’alléger, de respirer profondément, de s’ancrer davantage à la Terre.

Se mettre à l’écoute de son corps

Il nous dira peut-être qu’il a besoin de s’alléger. Des médicaments, des excès de sucre, de graisse, de stress.

Sachant que l’intestin et son microbiote contiennent entre 60 et 70% des cellules de notre immunité totale, on comprend l’importance de s’alimenter en responsabilité.

Les pistes que je vous partage ici ne se substituent pas à un traitement ni à un avis médical, et il vous appartient de vérifier qu’elles n’interfèrent pas avec une maladie ou un traitement éventuels, et de demander un avis médical.

1. Cure d’eau argileuse: l’argile cette merveille de la nature

Pour nettoyer la flore intestinale, on peut tout d’abord lui proposer une cure d’argile qui l’aidera à évacuer, éliminer tout ce qui entrave son bon fonctionnement. L’argile est une magicienne qui possède la merveilleuse propriété d’aller nettoyer exactement là où cela est nécessaire dans le corps : elle absorbe les causes de douleurs et déséquilibres où qu’ils se trouvent dans le corps, les déloge et les évacue.

On choisira une poudre d’argile blanche ou verte que l’on delayera dans un demi verre d’eau (une cuillère à café) le soir avant le coucher et que l’on boira le matin à jeun, pendant une quinzaine de jours minimum. On prendra soin d’utiliser une cuillère en bois pour ne pas dénaturer les propriétés, donc les effets de l’argile.

Vous pourrez utiliser le fond argileux pour faire un masque ou vous brosser les dents.

Étant donné que l’argile évacue toute substance chimique ou artificielle du corps, il est recommandé d’espacer la prise de médicaments ou de compléments alimentaires de plusieurs heures.

Elle est par ailleurs très riche en minéraux et possède une action antiseptique, ce qui la rend particulièrement adaptée en cas de gastro ou de douleurs intestinales.

Demandez l’avis de votre médecin, en particulier en cas d hypertension ou d’insuffisance rénale.