Outils inspirants pour garder notre équilibre (2)

Les Quatre Accords Toltèques offrent également des clés simples et puissantes pour nous aider à garder le cap en ces temps mouvementés et déstabilisants qui nous poussent à nous réinventer sans cesse.

Bien plus qu’un livre de ‘recettes’, c’est un véritable plaidoyer pour une reprise en main de nos vies, de notre pouvoir personnel – au travers de nos croyances, de nos pensées. Pour une vie plus libre, plus consciente, plus conforme aux désirs de notre Cœur.

Le 1er Accord, le plus important selon Don Miguel Ruiz est : ‘Que votre parole soit impeccable
Car nous baignons dans un flot quasi-ininterrompu de pensées, de jugements, d’évaluations -70000 pensées par jour, pour la plupart inconscientes et subies.

Il nous invite ici à sortir de ce fonctionnement automatique et passif et à devenir des observateurs vigilants de nos pensées, de nos croyances, de nos jugements. En commençant par nous-mêmes.
Ce premier accord nous demande de ne pas utiliser notre parole (pensées) contre nous-mêmes : ne pas nous critiquer, ne pas nous juger, nous dénigrer. Et à s’atteler à faire de même envers les ‘autres’.
Il s’agit d’essayer, minute après minute, jour après jour. Avec persévérance et bienveillance.

Le 2ème Accord énonce que : ‘Quoi qu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle’
J’aime beaucoup cet accord. Souvent nous prenons les choses trop à cœur, comme une offense qui nous est faite personnellement. Nous pouvons nous sentir déçus, blessés, en colère, et nourrir du ressentiment quand les choses ne se passent pas comme nous l’avions prévu, voulu.
Cet accord repose sur le postulat que chacun possède ses propres opinions, croyances qui ne dépendent pas de nous et déterminent leurs réactions, leurs jugements à notre égard; elles ne nous concernent pas.
L’autre parle de lui, de sa vision du monde; pas de nous. Et si les événements ne se passent pas comme prévu, acceptons de lâcher-prise avec philosophie.

Le 3ème Accord invite à ‘Ne pas faire de suppositions’ pour les mêmes raisons que précédemment : elles ne sont pas LA vérité mais seulement notre manière d’envisager le Monde. Les autres ont souvent une manière différente de voir les choses issue de leur éducation, leurs expériences. Faire des suppositions signifie qu’on attribue aux autres une intention en fonction de nos propres croyances. Ce qui peut conduire à des frustrations, incompréhensions…

Enfin le 4ème accord nous incite à ‘Faire toujours de notre mieux’, quelles que soient les circonstances.
Il nous permet d’éviter le sentiment de culpabilité, les reproches, l’auto-dénigrement. Faire de son mieux avec ses ressources, son énergie du moment, à chaque instant.

‘Les Humains résistent à la Vie. Être vivant est leur plus grande peur (…) Être simplement soi-même, voilà ce que l’on redoute le plus. Nous avons appris à vivre en nous efforçant de satisfaire les besoins d’autrui, à vivre en fonction du point de vue des autres, de peur de ne pas être accepté, de ne pas être assez bien à leurs yeux.’

‘La véritable liberté est de pouvoir être libre d’être qui nous sommes vraiment’.

Don Miguel Ruiz

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s