Être (plus) doux, gentil avec soi, un apprentissage toujours possible (1ère partie)

Je m’aime’, ‘je suis merveilleuse/merveilleux ‘, ‘je me soutiens en toutes circonstances’.

Qui se dit ces phrases au quotidien ?

Nous sommes plutôt habitués à nous parler avec véhémence, impatience, exigence, fruit des messages reçus (par notre famille, l’école, la société) et intériorisés. A mesure que le temps passe, ils se renforcent et viennent alimenter nos systèmes de croyances (inconscientes).

Dans notre société, l’accent est plus souvent mis sur ce qui n’a pas (bien) été fait que sur ce qui mérite des compliments, des encouragements.

Ainsi notre radio intérieure joue toute la journée, plus ou moins en sourdine, alimentant nos 65.000à 70.000 pensées quotidiennes. Sa fréquence colore, à notre insu, le vécu de nos expériences, la manière dont nous envisageons le monde et nos relations.

Le ‘self-compassion’ ou ‘self care’ à la base de la psychologie positive nous invite à cheminer dans cette direction pour être plus heureux ; plus tranquilles, plus confiants, plus audacieux. Plus libres. Plus vivants !

Je vous propose ici 2 axes pour entrer en amitié avec soi-même : celui des pensées, puisque c’est là que tout commence – et celui du corps, puisque nous sommes l’union de notre mental et de notre corps. C’est dans notre corps que se répercutent les déséquilibres de notre mental par les infections, douleurs, maladies. Tous deux sont inter-reliés.

1- Prendre davantage conscience de nos pensées afin de ne pas laisser le cheval fougueux qu’est notre mental galoper où il veut. Se poser. Cela peut se faire par la pratique de la méditation (même quelques minutes plusieurs fois par jour), de la respiration profonde et en conscience plusieurs fois par jour. Cela nous permet de desserrer l’emprise des pensées en faisant un pas de côté, de pouvoir les observer

2- Lorsque l’on se sent découragé(e), démotivé(e), on peut CHOISIR de se soutenir, de s’encourager, au lieu de se critiquer. Qu’est-ce qu’on se dit spontanément ? Peut-on changer la fréquence de notre radio intérieure et en choisir une qui aille dans le sens de notre plus grand bien ?

On pourra se répéter des phrases comme :’ ça va aller’, ‘tout va bien se passer’ ‘ je vais y arriver’ , comme on le ferait avec un ami précieux.

3- Célébrer nos victoires du quotidien, petites et grandes, se féliciter. Cela pourra prendre la forme d’un ‘carnet de victoires’ où l’on écrira les 3-4…ou plus victoires du jour. On pourra même s’offrir un cadeau en récompense : une douche parfumée aux bougies, notre musique préférée, notre plat favori…

4- Justement on peut aussi s’offrir 3 ‘plaisirs’ par jour…gratuitement ! Rien que pour soi ! Un lever /coucher de soleil, un vêtement que l’on aime et qu’on ne porte pas souvent, un bain de pieds à l’huile essentielle de lavande, notre morceau de musique favori, un massage des pieds ou simplement du visage…les possibilités sont infinies et inspirées par nos affinités !

5- Choisir des pensées alternatives aux pensées négatives ; par exemple : ‘tout le monde a le droit de se tromper’, ‘personne n’est parfait’…et les répéter intérieurement à chaque fois qu’une pensée ‘négative’ surgit.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s