Les émotions, ces mouvements intérieurs qui nous invitent à l’écoute de soi

Nous ne sommes pas toujours à l’aise avec nos émotions et sentiments, surtout ceux que l’on qualifie de ‘négatifs’ tels que la colère, la peur, l’insatisfaction, la culpabilité. On voudrait parfois être au-dessus de tout ça! Et notre première réaction – comme je le l’observe avec les personnes que j’accompagne et même en moi-même – est souvent d’essayer de les mettre de côté, de les faire taire, de ne pas les écouter.

Pourtant une émotion n’est qu’un mouvement passager, comme une onde à la surface de l’eau créée par le ricochet d’un galet, à la condition que l’on accepte de le reconnaître et de le laisser aller sans s’identifier avec lui. Une émotion est également le signal qu’un besoin non  satisfait nécessite d’être entendu, ou une croyance d’être revisitée, changée.

Comme son éthymologie l’indique, une ‘é-motion’ est un mouvement qui a besoin de sortir vers l’extérieur, de s’extérioser pour ne pas s’imprimer à l’intérieur de nous et créer des manifestations somatiques -dans le corps -, telles que des maladies et troubles divers (anxiété, palpitations, tension artérielle élevée, eczéma, psoriasis dépression…).

☆ Pour traiter une émotion/un sentiment, on pourra par exemple suivre ces 5 étapes :

Étape 1- l’Observation : s’asseoir aussi tranquillement que possible…, prendre plusieurs respirations longues et profondes; se connecter à son ressenti corporel, c’est-à-dire observer où se manifeste l’émotion dans notre corps (au niveau de la gorge, des épaules, du ventre ou de la poitrine souvent, du visage). On respire  encore quelques minutes, en étant simplement présent à ces sensations dans notre corps, à cette crispation, cette tension, cette boule, cette contracture.

Souvent lorsque l’on est aux prises avec une émotion  difficile, on se ferme physiquement  et on bloque la respiration (on respire au niveau de la poitrine). La respiration profonde et abdominale va également contribuer à apaiser, à réduire l’intensité de l’émotion et son emprise sur nous.

Étape 2- la Reconnaissance, c’est à dire identifier l’émotion/le sentiment : est-ce que c’est de la colère? de la rage? de la peur? de l’insécurité? Tout en restant dans un état de réceptivité, sans jugement. On respire quelques fois, une ou deux minutes avec cette émotion que l’on a reconnue.

Étape 3- l’Accueil: en réalité les différentes étapes (observation, reconnaissance et accueil) se suivent et en même temps se chevauchent, se réalisent dans une continuité.

Accueillir signifie s’abandonner à ce qu’on vit, à ce que l’on découvre… et qui ne nous fait pas nécessairement plaisir, qui ne correspond pas à l’image que l’on a de soi, ou à ce que l’on voudrait être. C’est pourquoi cette étape se fait dans la bienveillance et l’acceptation totale de qui l’on est. On laisse de l’espace,on fait de la place à cette partie de nous en essayant de ne pas la juger. En fonction des situations, cette étape sera plus ou moins longue.

Étape 4- la Reconnaissance du besoin ou de la croyance derrière cette émotion: est-ce que cette émotion est récurrente dans notre vie? Qu’est-ce qu’elle nous apprend sur nos besoins, nos limites ou des croyances que l’on a et qui ont besoin d’être modifiées? Est-ce qu’elle nous dit que l’on a besoin de plus de liberté, de légèreté, de prendre plus de temps pour soi, de respect pour son temps, sa personne, de repos, d’activité physique? Ou de changer complètement d’activité professionnelle, de conjoint, de ville?

Est-ce que il est temps de changer nos croyances sur soi, sur des autres, sur des limites que l’on se met?

Étape 5- Lacher-prise: une une fois que l’on a reconnu et accepté cette émotion, ainsi que le message qu’il y a derrière, on peut la laisser partir. On peut par exemple visualiser ou ressentir sur l’expiration que cette émotion quitte notre corps; on peut également visualiser une fumée de couleur sombre qui sort; ou on peut la visualiser se dissoudre au milieu d’une lumière dorée ou verte située au centre de notre poitrine.

les huiles essentielles peuvent également être d’une grande aide lorsque l’on est confronté à des émotions difficiles, notamment l’huile essentielle de lavande fine ou vraie et l’ylang-ylang pour les états anxieux ou la peur, le citron ou l’orange, la bergamote en cas de sentiment de manque d’entrain, le thym et le romarin pour la colère et la menthe (tous les types) pour les états émotionnels liés à la peur.

On utilisera ces huiles en inhalation sèche, c’est-à-dire qu’on les respirera profondément, plusieurs fois, en cas de besoin.

○ Les cristaux s’avèrent également très utiles pour nous soutenir en cas d’émotions difficiles, par exemple la sélénite, le quartz rose, la fluorite, la citrine, le quartz fumé. On la tiendra dans la paume de sa main en posant l’intention de se connecter à son énergie et on pourra respirer une ou deux minutes en accueillant l’énergie de la pierre. On peut également méditer avec la pierre dans la main, ou même réaliser les 5 étapes que j’ai précédemment citées avec une pierre dans la main.

♡ Enfin il existe de nombreuses autres techniques et outils pour nous aider à retrouver notre équilibre rapidement lorsque nous sommes confrontés à des émotions difficiles, parmi lesquelles le Tapping ou EFT qui est une méthode très efficace et rapide, sur laquelle  je vous invite à vous documenter si cela vous intéresse et que j’utilise également dans le cadre de mon accompagnement individuel.

‘Ce qui ne s’exprime pas s’imprime.’  Jacques Salomé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s